Top

… votre enfant entre à l’école

Entrée en maternelle

Que faire si votre enfant entre à l’école ?

Votre enfant a eu 3 ans cet été et rentre à l’école… Quelles conséquences pour votre nounou ?

Recalculer votre mensualisation

Vous devez recalculer votre besoin horaire, et la mensualisation associée, en utilisant les conseils de notre Etape 1 : définir votre besoin.

Il est probable que vous n’ayez plus besoin de le faire garder par son assistante maternelle le matin. Mais peut être allez vous continuer à le mettre chez la nounou l’après midi, pour la sieste.

Et peut être va t’elle garder votre enfant à plein temps pendant les vacances scolaires.

Recalculez votre horaire hebdomadaire, puis le nombre de semaines annuel d’accueil.

Peut être allez-vous passer d’une année complète à une année incomplète ?

Recalculez enfin la mensualisation de votre contrat.

En discuter avec votre assistante maternelle

Une fois la nouvelle mensualisation calculée, parlez-en avec votre assmat : est-elle d’accord pour prendre votre enfant en périscolaire ? Pour aller le chercher à l’école tous les jours ? Quel sera son salaire horaire (le salaire en périscolaire est parfois plus élevé qu’en plein temps) ? etc

Si elle n’est pas d’accord, prévoyez de faire un Retrait d’enfants, soit avant les vacances d’été si votre nounou ne garde pas votre enfant en été, soit à la fin de ces mêmes vacances.

Si elle est d’accord, passez à l’étape Avenant.

Faire un avenant

Rédigez un avenant avec :

  • les nouveaux horaires d’accueil de votre enfant
  • les nouvelles attributions éventuelles de votre assmat : va-t-elle aller chercher votre enfant à l’école ? va-t-elle l’emmener à une activité le mercredi ?
  • l’adresse et les coordonnées de l’école

Et prévoyez dans votre avenant le fait qu’elle puisse garder votre enfant ponctuellement en dehors des horaires prévus au contrat de travail, par exemple en cas de grève à l’école ou de maladie.

Pour la procédure associée à cet avenant, voir notre fiche Avenant au contrat de travail.

ATTENTION : si vous modifiez le nombre de semaines travaillées par an, n’oubliez pas de faire une régularisation de salaire.