Top

Être parent-employeur c’est bien plus simple que d’être parent : il suffit d’avoir un bon mode d’emploi

Vous aimeriez que les bénéfices évoqués dans notre dernier article : une organisation quotidienne plus souple, moins de stress matin et soir, l’esprit tranquille côté finances… se concrétisent pour vous, mais vous ne pensez pas que ce soit possible dans votre cas ?

Car si vous êtes conscient(e) que le secret pour y arriver est de créer une relation de confiance avec votre assmat, vous pensez peut être ne pas y arriver par manque de temps, parce que ça a l’air compliqué, ou que vous n’êtes pas doué(e) pour la paperasse administrative ?

secret-zen

Être un parent-employeur : impressionnant, mais bien plus facile que ça en a l’air !

Nous vous comprenons : il est vrai que ce rôle de parent employeur impressionne. Aucun parent n’a envie d’être “employeur”, encore moins de l’assmat de son enfant : un employeur, c’est autoritaire, or vous avez envie d’être à l’écoute et ne voulez surtout pas exercer une quelconque autorité sur elle. L’image que vous avez du “patron” ne “colle” pas au fait que la sérénité de votre assmat est important pour vous. La relation employeur-employée doit être dénuée d’affect or comment ne pas vouloir être proche de la personne qui s’occupe de votre enfant chaque jour ?

Mais rassurez-vous : c’est précisément parce que vous n’avez pas souhaité ce rôle que vous serez un bon employeur. Vous y arriverez en étant soucieux(se) de préserver la qualité de la relation avec votre assistante maternelle

Vous n’avez malheureusement pas le choix, embaucher une assistante maternelle, ce n’est pas acheter une prestation, c’est devenir employeur pour de vrai . Et votre assmat attend de vous que vous le soyez, que vous rédigiez un contrat de travail conforme avec vos besoins et la législation, que vous lui fassiez signer et que vous lui versiez le bon salaire tous les mois.

Et cela commence dès le début du contrat : pensez-vous que votre assmat souhaite que vous signiez son contrat sans regarder ou que vous vous intéressiez à chaque détail, à comprendre précisément ce qu’elle désire ?

Vous serez en meilleure position si vous comprenez les impacts de ce qu’elle vous demande pour en discuter si nécessaire. Et en tant qu’employeur, c’est votre rôle d’être celui/celle qui calcule le salaire, les congés et qui fournit les fiches de paie.

Sophie, une de nos clientes, était inquiète à l’idée de proposer à son assistante maternelle de lui fournir les fiches de paie Zen avec mon Assmat avec lesquelles elle calculait le salaire depuis des mois pour son assmat précédente. L’assmat avait l’habitude d’imprimer ses propres fiches de paie sur le site Pajemploi !

Sophie s’est lancée et lui a proposé un jour. L’assmat a été ravie : enfin un parent qui joue son rôle d’employeur. Tellement ravie qu’elle a proposé aux autres parents qui l’employaient d’utiliser le même modèle.

Votre nounou va apprécier que vous lui parliez administratif dès le début du contrat !

Vous vous inquiétez aussi : que va penser votre assistante maternelle si vous lui parlez administratif dès le début du contrat, au lieu de lui parler de votre enfant ?

Pas d’inquiétude, votre assmat le sait bien : un “parent-employeur” est, comme son nom l’indique, un PARENT avant d’être un EMPLOYEUR. Et votre intérêt pour son travail, sa rémunération, ses congés payés, est une façon directe de créer une relation de confiance, et ainsi de construire un climat paisible et accueillant pour votre enfant.
Clémence, notre cliente, l’a compris : le jour où elle est arrivée pour la période d’adaptation de sa fille Louise, elle a discuté une demi-heure avec son assmat des petites habitudes de sa fille, de ses premiers sourires, de couches et de biberons… Lorsqu’elle s’est levée pour partir, l’assmat a souri et lui a demandé tranquillement : « et ce contrat que vous avez posé sur la table, vous ne croyez pas qu’il mérite aussi une bonne discussion ? » Clémence, qui s’était inquiétée pendant tout ce temps de la façon d’aborder le sujet, en a été soulagée et heureuse : elles ont pris 30 mn de plus pour discuter des derniers points du contrat, et 2 h plus tard, Clémence est revenue chercher Louise avec un contrat impeccable, qui a été signé dans la foulée. Comme l’a résumé l’assmat : “une bonne chose de faite !”.

Vous êtes déjà un parent, être un parent-employeur est bien plus simple avec les bons conseils et les bons outils !

Peut être que cela vous semble compliqué, vous ne savez pas par où commencer, vous avez peur de faire des bêtises ? Et puis face au flot d’informations qui se déverse d’internet, vous vous sentez seul(e) : qui croire ? quels conseils suivre ? Vous ne vous sentez pas suffisamment armé(e), vous n’avez pas les bons outils, pas les bonnes ressources …

Pourtant, vous pouvez vous faire confiance !

Vous avez déjà surmonté avec brio des obstacles bien plus grands que ceux-là. Rappelez-vous quand vous attendiez bébé, l’inquiétude : mais comment faire quand il sera là ?

Qu’avez-vous fait ?  vous vous êtes documentés, vous avez demandé des conseils autour de vous, vous avez échangé avec d’autres futurs parents, vous vous êtes équipés pour faire face à ce bouleversement et au final vous vous êtes fait confiance, à vous et à votre bout de chou ! Et quand vous voyez votre merveille s’épanouir, vous savez que vous avez eu raison.

Et bien la relation avec votre assmat c’est bien plus simple : documentez-vous, équipez-vous des bons outils, écoutez les conseils d’autres parents-employeurs, et les demandes de votre assistante maternelle et faites-vous confiance ! Si vous disposez des bons outils et des bonnes informations, il n’y a aucune raison de ne pas y arriver !

Lucie nous avait prévenus :je suis allergique aux chiffres, je ne vais jamais y arriver”. Elle a surmonté sa peur et a ouvert notre calculateur de mensualisation et de salaire de l’assmat. Et finalement elle a vu : aucun calcul à faire, rien pour déclencher son allergie. En 5 clics, Lucie a calculé le salaire de l’assmat de son fils Gabriel, et le “budget” garde d’enfant.

Vous vous demandez comment faire, et quand?

Vous êtes convaincu(e) mais là… ce n’est pas le moment de vous en occuper ? Vous êtes fatigué(e), débordé(e) depuis l’arrivée du bébé ? Vous gérerez ça plus tard, quand bébé sera gardé depuis quelques mois ? Ou bien vous vous dites qu’il est trop tard, car vous employez votre assistante maternelle depuis un an déjà ?

Pourtant, c’est le moment de le faire : il n’est jamais ni trop tard, ni trop tôt pour bien faire. On craint de ne pas être doué pour les contrat, de crouler sous la paperasse administrative, alors on a tendance à remettre à plus tard.

Pourtant ce sujet devrait être prioritaire pour vous : rappelez-vous, c’est mieux pour votre assmat et pour votre enfant, mais pas seulement …le principal bénéficiaire, c’est vous ! 

Alors rendez-vous service, dégagez quelques heures (2 ou 3) dans votre emploi du temps pour prendre les choses en main, établir un contrat de travail nickel, faire des fiches de paie complètes et claires.

Par où commencer ? Comment faire ? Voici des conseils concrets et pratiques pour y arriver.